• header2021.jpg
  • slidercloture2021.jpg
  • sliderouverture2021.jpg
 
CANNES ANTIPODES 2021
6-17 juillet
cannes201cinephiles(PDF)
cannes201cinephiles(PDF)

 

ALICK AND ALBERT

alick and albert

ALICK AND ALBERT
Australie / 2021 / 90 min / DCP / VOSTF

Réalisation : Douglas Watkin

Production : Trish Lake, Meredith Garlick

En présence de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco
En avant-première
Film d’ouverture

En novembre 2018, Alick Tipoti, artiste insulaire et militant des langues indigènes, accueille S.A.S. le Prince Albert II de Monaco sur l'île de Badu, dans le détroit de Torrès, au nord de l’Australie. Cette première visite d’un chef d’Etat étranger dans la communauté Badulgal fait suite à une rencontre à Monaco en 2016 à l’occasion de l’exposition « Taba Naba », présentée au Musée océanographique. L’artiste et le Prince sont tous deux animés par l'héritage de leurs ancêtres et par leur engagement personnel envers le monde naturel, en particulier l’Océan. Ils discutent des similitudes et des contrastes de leurs petites communautés si éloignées l’une de l’autre, et réfléchissent aux sociétés patriarcales et à la crise environnementale qu’elles traversent. Alick et les habitants de Badu partagent avec le Prince Albert II leur mode vie menacé par la pollution de l’Océan - filets fantômes et plastiques - et par le changement climatique.

 

 

Alick Tipoti

Insulaire du détroit de Torrès, Alick Tipoti est guidé par les pratiques culturelles traditionnelles de son peuple. Il considère que sa responsabilité́ est de mettre en image les histoires, les généalogies, les chants et les autres aspects de sa culture afin que celle-ci reste accessible et que les générations futures puissent la découvrir, la comprendre et la pratiquer.Il a reçu le nom traditionnel de ZUGUB qui lui permet d’entrer en contact avec les esprits de ses ancêtres, les ZUGUBAL. Grâce à ce lien privilégié, il peut traduire les paroles de ces ancêtres à travers toute la délicatesse et la complexité́ de ses linogravures.

Alick Tipoti est représenté dans les collections du British Museum de Londres, du musée des Confluences de Lyon, de la Kluge Ruhe Aboriginal Art Collection aux Etats-Unis, et dans de nombreux musées australiens.


© 2017 Cinéma des Antipodes

Search Mobile