• slider2017.jpg
  • tsilder2017opening.jpg
  • usilder2017competition.jpg
  • vsilder2017closing.jpg
  • xslider2017.jpg

19e EDITION
9-15 OCTOBRE 2017
rica2017affichemini

GRILLE DES FILMS

Andrew Lancaster 2014

Andrew Lancaster - Président

Andrew Lancaster est un cinéaste et compositeur australien basé à Londres et Sydney. Il est diplômé de l’AFTRS, l’école de cinéma de Sydney, où il a réalisé les courts métrages « Palace Café » et « Universal Appliance Co. », dont il a également composé la musique. Il est co-fondateur du collectif de musiciens Supersonic et, depuis 18 ans, mène une carrière combinant cinéma et musique. En 2001, son court métrage « In Search of Mike » a été présenté en première mondiale au Festival de Sundance et a été récompensé par plusieurs prix au Festival de Sydney. En 2002, Andrew Lancaster a été désigné « Meilleur nouveau talent » aux IF Awards. Son premier long métrage, « Accidents Happen » (avec Geena Davis dans le rôle principal), a été présenté au Festival de Tribeca en 2009 et a glané des prix prestigieux dans des festivals en Italie, en Espagne et aux Pays-Bas. En 2010, Andrew Lancaster a fondé le collectif Sonar Music et a rejoint Photoplay Films en tant que réalisateur. Il a remporté en 2012 le AACTA Award de la Meilleure musique originale pour le film « Le Chasseur » de Daniel Nettheim. Son second long métrage, « The Lost Aviator », s’est vu décerner une mention spéciale du jury au Festival de Sydney en 2014. Il a également réalisé le long métrage documentaire « Joud », un voyage cinématographique à travers l’Arabie, dont la sortie est prévue pour la fin de cette année. Talentueux conteur d’histoires, il possède un style unique de mise en scène qui met l’accent sur le jeu naturel des acteurs, la musique, le son, la chorégraphie et le rythme.

 


 

Manuel BLANC 17 Copyright Hannah AssoulineManuel Blanc

Comédien, né en 1968, il entre à l’école de la rue Blanche, l’Ensatt, en 1989. En 1991, il tourne dans son premier film, « J’embrasse pas » d’André Téchiné, qui lui vaudra le césar du meilleur jeune espoir masculin 1992. Avec Serge Moati, « Des feux mal éteints » lui vaut le prix Jean Gabin, et la pièce « Ladies Night », adaptée du film « The Full Monty », obtiendra le Molière de meilleure pièce de comédie. Il a joué dans une dizaine de pièces de théâtre sous la direction de Jeanne Champagne, Jean-Claude Fall, Jerome Savary… Il a également adapté pour le théâtre « Le Journal secret » de Pouchkine. Au cinéma, il a tourné dans une dizaine de films, sous la direction d’Edouard Molinaro, Laurent Bouhnik, Werner Schroeter, Bruno Bontzolakis, Anne-Marie Miéville… Il poursuit sa carrière à la télévision et au théâtre, et écrit « Carnaval », son premier roman, édité par Stéphane Million/Hugo Roman, en 2014. Il tourne pour France 2 dans la collection « Les dames » (épisode « Dame de feu »), ainsi que trois films d’Antony Hickling, « Little Gay Boy », « One Deep Breath » et « Where Horses Go to Die ». En 2016, il tourne avec Josée Dayan dans « Capitaine Marleau », aux côtés de Corinne Masiero et Sandrine Bonnaire. On le verra prochainement dans la mini-série « Le Chalet », qui sera diffusée en novembre prochain sur France 2. Son deuxième roman, « Les corps électriques », sortira en janvier 2018 aux Editions de L'Observatoire.

(Photo : Hannah Assouline)

 


 

 

 

Mariane Denicourt Copyright Philippe QuaisseMariane Denicourt


Adolescente, elle fait sa première apparition à l'écran en tant que figurante dans « L'Argent » de Robert Bresson. Elle suit les ateliers d'Antoine Vitez au théâtre national de Chaillot avant d'intégrer la prestigieuse école des Amandiers de Nanterre dirigée par Patrice Chéreau. Elle sera Ophelie dans sa mise en scène de « Hamlet » crée à Avignon dans la cour d'honneur du palais des Papes puis en tournée mondiale. Elle sera également « L'Amoureuse » (1993) dans le subtil marivaudage que tourne Jacques Doillon avec les élèves des Amandiers. Entretemps, elle devient l'une des égéries du cinéma d'auteur et tourne avec Jacques Rivette dans « La Belle Noiseuse » (cinéaste qui la fera chanter et danser en 1995 dans « Haut bas fragile »), avec  Patrice Chéreau (« Hôtel de France »), Benoit Jacquot (« Sade »), Arnaud Desplechin, Michel Deville, Chris Menges, Raoul Ruiz, Romain Goupil en passant par « Une pour toute » de Claude Lelouch et « Monique » de Valérie Guignabodet. Elle a joué régulièrement au théâtre, sous la direction de Pierre Roman, Luc Bondy, Louis-do de Lencquesaing, Marc Paquien. Elle joue le rôle-titre de « Jeanne au bûcher », opéra de Paul Claudel et Arthur Honegger. En 2016 elle était au théâtre de l'atelier dans « C'était hier » d'Harold pinter. Elle a réalisé deux documentaires en Afghanistan. Pour « Nassima, une vie confisquée », elle reçoit en 2009 le prix média de la fondation de l'enfance. En 2014, elle a été nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour « Hippocrate » de Thomas Lilti. En 2016, elle tient le premier rôle féminin dans « Médecin de campagne » de Thomas Lilti au côté de François Cluzet. En 2017, elle est nommée Chevalier des Arts et des Lettres.

(Photo : Philippe Quaisse)


 

 

 

 

Caroline Proust Copyright Julien VallonCaroline Proust

Depuis toujours, Caroline Proust est passionnée par les arts du spectacle. Elle suit les cours du conservatoire de Montpellier avant de partir à Paris. Grâce à son expérience sur les planches, le réalisateur Cédric Klapisch lui offre une première figuration dans « Le Péril Jeune », le film qui révèle à l’époque Romain Duris et Vincent Elbaz. La jeune comédienne obtient son premier petit rôle dans « Le Cousin », inlassablement aux côtés de grands noms du cinéma français : Patrick Timsit et Alain Chabat. Elle partage ensuite l’affiche de la comédie « Ouvrez le Chien », axé sur un hold-up totalement improvisé. 2005 marque un véritable tournant dans sa carrière : Canal + fait appel à ses talents pour interpréter l’un des personnages principaux de « Engrenages ». Dans la peau de Laure Berthaud, elle est un implacable capitaine de police et membre de la DPJ. Le succès de la série est tel, qu’elle est exportée dans près de 70 pays et régulièrement diffusée en prime-time sur Canal +. Suite à cette remarquable performance, Caroline Proust se retrouve dans « Ca$h », alliant drame, comédie et romance, avec Jean Dujardin et Jean Reno. Puis, elle enchaîne les téléfilms (« La République des Enfants », « Pourquoi personne me croit ? » et « Accident de Parcours ») avant d’être rappelée par la chaîne cryptée pour une apparition dans « Tunnel », l'adaptation de « The Bridge ». On peut la retrouver actuellement sur Canal + dans la saison 6 de « Engrenages ». Elle est également en préparation de la réalisation de son court-métrage « Jounaliste(s) » qu’elle coréalisera avec Etienne Saldès.

(Photo : Julien Vallon)

 

 


 

sagamore stevenin 2017 4 cropSagamore Stévenin


Né à Paris en 1974, il fait ses débuts au cinéma en 1991 dans « La Totale » de Claude Zidi. Il alterne ensuite les rôles à la télévision et au cinéma. En 1996, il incarne le rôle de son père jeune, Jean-François Stévenin, dans « Les Frères Gravet » de René Féret. Il accède rapidement à des premiers rôles, avec « La Cible » de Pierre Courrège (1997) et « Comme une bête » de Patrick Schulmann (1998). C'est en 1999 qu'il acquiert sa notoriété auprès du grand public, grâce à son rôle dans « Romance » film à scandale de Catherine Breillat. Acteur polyvalent, il varie les registres et les genres : jeune acteur du cinéma d'avant-guerre et amant de Marion Cotillard dans « Lisa » (2001), tueur à gages dans « Sueurs » (2002), romano dans « Errance » (2003), Pilote automobile dans « Michel Vaillant » (2003).Il aborde la comédie en 2004 avec « Tu vas rire mais je te quitte » de Philippe Harel et le polar en 2006 avec « Un printemps à Paris » de Jacques Bral. En 2014 il tourne dans « Mange tes morts - Tu ne diras point » de Jean-Charles Hue. Parallèlement, il a joué dans plusieurs téléfilms, notamment sous la direction de Roger Vadim, Pierre Boutron, Caroline Huppert et Patrick Volson. Entre 2013 et 2016,  Il obtient un grand succès populaire dans la série « Falco » dont il est le héros. En 2016, on le retrouve dans la série « Innocente » au côté de Julie de Bona et en 2017 dans « Altitudes » auprès de Claire Borotra.


 

© 2017 Cinéma des Antipodes

Please publish modules in offcanvas position.